You are here

Atelier d'écriture du 31 janvier 2018

Un verre de vin, des amuse-bouches, un lieu convivial : le cadre était idéal pour le deuxième atelier d'écriture de l'Alliance Française, ce mercredi soir de janvier. Les participants, apprenants de niveau avancé ou francophones, ne savaient peut-être pas à quoi s'attendre - et pourtant, ils se sont tous prêtés au jeu de l'écriture, surpris par leur propre audace.

L'idée était de pratiquer l'écrit dans une atmosphère conviviale, sans se soucier des exigences de la redoutable grammaire française. Il s'agissait de laisser libre cours à son imagination et de se surprendre soi-même en écrivant des choses inattendues sous l'effet des contraintes d'écriture imposées.

Voici quelques textes que les participants ont accepté de publier. Ils ont promis de revenir au prochain atelier...

 

Exercice : décrire une odeur.

Une odeur qui est parfumée pour certains mais horrible et nauséabonde pour les autres. Une odeur qui donne une sensation fortement sucrée sans l’être exactement.

(Le durian)

Sylvia

 

Cette odeur est très subtile et sent le sel. Elle est souvent reliée au son des oiseaux et particulièrement aux mouettes et aux goélands.
Elle est très vivifiante et rafraichissante. C'est l'odeur de ma jeunesse. Elle fait aussi penser au Soleil et aux sorties en bateau.

(La mer)

Laurence

 

Exercice : écrire un texte en incluant des mots choisis par les autres participants.

Mots attribués : Bague, Albert Camus, Conflit, respiration, courir

Article de la gazette culturelle de Marseille paru le 31 janvier 2018 :

La bague d Albert Camus a disparu ! Elle avait été prêtée au musée de Marseille depuis la mort de l’auteur mais depuis quelques temps, les héritiers d Albert Camus étaient en conflit avec le musée. Ils désiraient vendre l'objet à un riche collectionneur mais désormais, il n'y a plus rien à vendre et personne n'a rien vu.  Le voleur peut continuer de courir et de respirer tranquillement...on n’est pas près de le rattraper !

Patricia
 

Mots attribués : repos, téléphone, raquette, lumières, sublime

Les travaux à Hong Kong sont toujours très exigeant donc beaucoup de Hongkongais font les heures supplémentaires même pendant le week-end. Par contre, il faut faire des repos tranquilles et avoir un moment sans un téléphone portable dans la main. En plus, c'est mieux d'être plus sportif. Prenez une raquette et faites du tennis par exemple! Ou alors, allez au Pic pour voir les lumières dans la nuit avec ton amour. Le temps pour la déconcentration est vraiment sublime. Ça peut porter l'énergie pour recommencer le travail. 

Kit