You are here

L’influence de la France chez les compositeurs de guitare classique

Le spécialiste de la guitariste classique et contemporaine Michel Rolland s’est produit sur la scène du Fringe Club le 2 novembre pour un récital unique et original de la Renaissance à nos jours. L’occasion d’évoquer l’influence de la France et de sa capitale auprès des grands compositeurs de guitare classique.

L’idée du programme du récital de Michel Rolland qu’il présentait lors de cette tournée en Chine, à Macao et Hong Kong lui est venue par le constat qu’une grande partie du répertoire pour la guitare, de la Renaissance à nos jours, a été réalisée par des compositeurs cosmopolites ayant pour beaucoup d’entre eux séjourné en France et particulièrement à Paris. Leur motivation était de compléter leur formation et de participer aux mouvements artistiques de leur temps avant de retrouver leur pays d’origine. Ils ont tous résidé en France soit pour y étudier, y composer ou y avoir une activité artistique.

Le compositeur Mexicain Manuel Ponce étudie à l’école normale de musique de Paris avec Paul Dukas, de même que l’Espagnol Joaquín Rodrigo à la Schola Cantorum. Tous deux sont en contact avec Maurice Ravel ou encore Manuel de Falla. Heitor Villa-Lobos arrive du Brésil grâce à l’aide de l’industriel Carlos Guinle qui finance sa venue sur l’insistance d’Artur Rubinstein et Darius Milhaud. Quant à l’Argentin A Piazzolla, il est redevable à Nadia Boulanger qui a formé toute une génération de musiciens (Leonard Bernstein, Philip Glass, Aaron Copland...). Enfin, Dainobu est un jeune compositeur tout juste sorti du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris qui a offert et dédié à Michel Rolland son oeuvre Angelus.

John Dowland et Fernando Sor font exception dans leurs motivations. Le premier, luthiste, suit l’ambassadeur à la cour d’Angleterre à Paris à l’époque de la Renaissance et le second, après la défaite en Espagne des troupes de Napoléon Bonaparte (1813) s’installe en France pour être le principal représentant de la guitare à l’époque romantique.

Michel Rolland a été l’invité de plusieurs festivals en France comme à l’étranger, soit en soliste ou en formation de musique de chambre, pour y donner des concerts, effectuer des créations et donner des Masterclass. Il collabore régulièrement avec des comédiens et des compositeurs contemporains (R. Dainobu, R. Lazkano, H. Surianu...) et est dédicataire d’oeuvres pour guitare. Il s’intéresse aussi à la musicologie, à la lutherie ainsi qu’à l’analyse du mouvement dans la pratique artistique.