You are here

Alliance Française : Retour sur l’été et les nouveautés de la rentrée

L’Alliance Française de Hong Kong a proposé, durant l’été 2018, des programmes innovants pour apprendre la langue française. De nombreux enfants sont venus suivre, les cours d’été dans les centres de Shatin, Wan Chai et Jordan et participer aux « summer camps » proposés en juillet et août. Pour les enseignants, ce fut l’occasion de créer de nouvelles activités pédagogiques liés à la bande-dessinée, au numérique et au cinéma.

L’Alliance Française de Hong Kong a accueilli plus de 1200 adolescents, enfants et petits (âgés entre 4 et 16 ans) durant l’été 2018. L’été est propice à l’apprentissage avec le temps libre des vacances et des futurs projets pour l’année scolaire à venir. L’équipe des enseignants a préparé des programmes originaux pour apprendre le français à travers des activités créatives. En plus des cours de français intensifs, deux nouvelles thématiques ont été sélectionnées pour les projets créatifs : la bande-dessinée et le cinéma. Ces programmes ont été proposés également hors des murs de l’Alliance Française.

L’autre nouveauté des prochains trimestres est l’accueil des enfants de 2 ans et 3 ans qui pourront suivre des cours d’initiation de français. Les classes tout-petits accueilleront les enfants de 3 ans en classe et l’Alliance française ouvre de nouveaux cours pour les bébés de 2 ans accompagnés par un adulte dans la classe.

L’Alliance Française et ses programmes scolaires

A la fin du mois de juin, cinq enseignants de l’Alliance Française de Hong Kong ont proposé durant quatre jours douze heures d’activités autour du conte Hansel et Gretel. Ce programme spécial a été conçu pour la célèbre école hongkongaise Diocesan Boys School. DBS — Primary section. A leur demande, l’Alliance Française est intervenue pour 150 élèves de première année. La section primaire de DBS propose en fin d’année des programmes pédagogiques hors-curriculum, nommés « extended learning week ». Les enseignants, durant ces journées, ont réalisé de quatre projets afin de développer l’esprit créatif des jeunes apprenants. La langue française était la langue d’apprentissage mais servait également de langue d’enseignement pour mener à bien tous les projets, basés sur le célèbre conte Hansel et Gretel : une boîte magique des lieux et personnages du conte, un théâtre japonais, le kamishibai dont les rideaux narratifs furent dessinés par les enfants, des posters illustrant le conte et enfin, l’usage de l’application digitale Wakatoon.

L’Alliance Française intervient chaque année dans différentes écoles afin d’assurer des cours de français comme activités extrascolaires ou participer à des évènements de présentation de la culture francophone... cette année, elle a collaboré, avec entre autres, l’école française internationale de Lantau, l’école secondaire, Baptist Secondary, l’école primaire Kowloon Tong, l’école internationale norvégienne, le collège La Salle, l’université Baptist, l’école de design THAI, sans oublier le Lycée français international de Hong Kong.

Et Wakatoon anime les dessins !

Durant ces programmes de bande-dessinée, les enseignants utilisent une application nommée Wakatoon. Cette application permet de mettre en scène et d’animer une succession de planches à dessiner qui illustrent une histoire. Ici, bien évidemment, ce fut le conte Hansel et Gretel. Une fois les planches dessinées et coloriées (ce qui comprend un travail pédagogique mené avec les élèves), l’application offre la possibilité d’enregistrer les voix des enfants racontant ou illustrant les dessins.

Cette application connait un grand succès auprès de tous les publics, succès remarqué, d’ailleurs par le tournage d’une équipe de télévision locale TVB, un reportage économique et éducatif suite à l’actualité internationale de Mme Carrie Lam, cheffe de l'exécutif du gouvernement de Hong Kong. En effet, lors d’une visite officielle en France, Mme Lam a visité la Station F, ruche de jeunes entreprises parisiennes où Wakatoon a ses locaux. La délégation hongkongaise a rencontré Pierrick Chabi, directeur de la start-up, que l’Alliance Française aimerait remercier pour lui avoir accordé durant cette année un accès illimité pour mener ces nombreux projets innovants.

Le cinéma s’invite dans la classe de français

Durant l’été 2018, le projet de remettre le cinéma au centre des enseignements et des activités tenait particulièrement à coeur l’Alliance Française, qui organise l’un des plus importants festivals de cinéma sur Hong Kong, le French Film Festival. Elle propose, de plus, un atelier cinéma à ses étudiants avancés (à partir du B2) depuis une dizaine d’années. La médiathèque accueille un ciné-club une fois par mois — ciné-club suivi par une cinquantaine de spectateurs réguliers. Le cinéma a toujours fait partie de ses préoccupations. Pourtant, l’équipe enseignante voulait aller plus loin dans son intégration dans la vie de leurs centres, dans ses curriculums.

Atelier cinéma des summer camp !

Le cinéma a été donc abordé sous un angle interdisciplinaire. Durant les cours intensifs de l’été, un atelier s’adressait aux adolescents grands débutants et avait pour ambition de leur faire réaliser un film très court (entre 2 et 4 minutes) le dernier jour de la formation. Pendant quatre jours, chaque après-midi, un petit groupe d’apprenants ont appris les rudiments de la fabrication d’un film, de l’écriture du scénario, aux techniques de prise de vue, sans oublier les principes élémentaires du montage et du jeu d’acteur. Cet apprentissage était conduit en français et en anglais, à partir d’un matériel conçu dans les deux langues. Le cinquième après-midi, les apprenants étaient invités à mettre en pratique leurs acquis de la semaine à travers la réalisation d’un court métrage de leur cru. Pour cette dernière étape, ils devaient choisir eux-mêmes la taille des plans et l’angle de la caméra. Ils étaient également responsables de la direction des acteurs.

Pour des raisons pratiques et parce que le temps était compté — il fallait réaliser un film en moins de 2h30 ! —, les apprenants ont choisi de tourner les scènes en anglais. Avec davantage de temps, ils auraient sans doute pu le faire en français… ce sera pour l’été prochain, si le format de l’atelier se prolonge d’une semaine. Le film tourné à l’occasion de cet atelier est en ligne sur la chaîne Youtube de l’Alliance Française. Merci aux jeunes apprenantes enthousiastes qui ont contribué à son élaboration.

Un atelier et cinéclub sur le cinéma français contemporain

Le deuxième projet a été de proposer une nouvelle version de l’atelier cinéma, basé sur un « tour du monde des français ». L’atelier a permis la découverte des différentes variétés de français parlées en France et dans les autres territoires francophones. Ce voyage a mené les apprenants de Provence au pays du Nord, des arcanes de l’Elysée aux banlieues défavorisées, de la Belgique au Québec et aux territoires d’Afrique noire… un périple qui fait découvrir à la fois des façons de parler différentes, des accents, des coutumes et des cinémas qui forment ensemble une image (certes) incomplète mais néanmoins précieuse et diverse du monde francophone. Cette approche socio-culturelle autant que linguistique aura permis aux apprenants de développer des savoirs variés et complémentaires.

Du côté de la médiathèque du centre de Jordan, enfin, le traditionnel ciné-club s’est enrichi le temps d’un mois. En effet, tous les jeudis du mois de septembre, l’Alliance Française a proposé un film dans le cadre d’un cycle sur le « Nouveau Cinéma Français ». A cette occasion, les films Eden, La Loi de la Jungle et Grave ont été projetés à un public d’étudiants de l’Alliance Française, de curieux et de cinéphiles avertis. Le 27 septembre, le cycle a été ponctué par une intervention en anglais sur la situation du cinéma français aujourd’hui, en insistant sur son dynamisme, sa force d’adaptation aux contraintes actuelles, ses espoirs mais peut-être aussi ses limites.

Poser une thématique, sélectionner les films, un contenu commun, conduire des séances de questions/ réponses, c’est aller au-delà de la simple projection d’un film. C’est créer un espace d’apprentissage qui a une cohérence, dans lequel les contenus socio-culturels se juxtaposent pour s’enrichir au contact les uns des autres. Mettre en place un cycle de films, c’est faire en sorte qu’ils se parlent, et qu’ils apportent un savoir nouveau à ceux qui auront fait l’effort de le suivre dans son intégralité. Un ciné-club, c’est un petit bonbon sucré, un plaisir immédiat que l’on se permet une fois par mois mais qui ne s’inscrit pas dans une démarche d’apprentissage formel.

Le cinéma est une source de possibilités incroyables pour la salle de classe. A l’Alliance Française de Hong Kong, c’est un sujet passionnant — nous allons donc poursuivre nos expérimentations durant le festival de cette année et durant les mois et les années à venir en espérant avoir la chance de partager cette passion avec le plus grand nombre.

Bienvenue aux enfants de 2 et 3 ans !

Nouveauté pour cet automne : les bambins, les bouts de choux, les bébés, les zouzous, les tout-petits… bref, vous l’aurez compris, les 2 et 3 ans seront accueillis dans des cours spécialisés. Les classes maternelles Petits Pas accueillent dorénavant les enfants de 3 à 5 ans en suivant un programme spécial renforcé par l’introduction de nouvelles méthodes.

Les enfants de 2 ans intégreront des cours au format plus court où l’adulte est également présent, pour suivre et accompagner l’apprentissage basé sur l’initiation à la musique de la langue, l’éducation aux rites scolaires en langue étrangère, la sensibilisation à la compréhension passive et active de la langue française : les enfants apprennent vite et dans le plaisir des jeux et des chansons !