You are here

Our learners story: William

Je m’appelle William, j’ai 64 ans, je suis un ancien fonctionnaire à la retraite maintenant. Plus jeune, je suis allé en France, faire de l’auto-stop. Les français et leur style de vie m’ont énormément plu, les français étaient super sympas, ils m’ont invités à manger, et même à dormir chez eux!
Mais à l’époque mon niveau de français n’était pas terrible, car j’avais seulement suivi quelques cours du soir. On apprenait seulement quelques phrases simples pour communiquer, mais impossible pour moi d’avoir une vraie conversation, mon niveau était trop limité.
A cause du travail, j’ai dû mettre le français de côté, et ce plusieurs fois. Quand on apprend une nouvelle langue, pas seulement le français, il faut vraiment s’appliquer, s’engager. La grammaire française est différente de l’anglaise, quand on apprend le français il faut tout donner, le faire avec beaucoup de persévérance.
Maintenant que je suis à la retraite, apprendre le français est l’un de mes souhaits les plus chers, j’espère qu’un jour je pourrai aller en France à nouveau pour voyager. C’est pourquoi j’apprends le français très sérieusement. Comme ça, lorsque j’irai en France, dans un café ou un restaurant, ou encore dans la rue, je pourrai vraiment parler aux gens, échanger avec eux. Je ne le fais pas pour avoir un diplôme, c’est vraiment un rêve que je souhaite accomplir.  
Lorsque j’y retournerai, je ne veux pas aller à Paris, ni dans les grandes villes. Je veux aller dans des petites villes, les beaux endroits, voir les chateaux… Si je vais dans les grandes villes, personne n’aura le temps de me parler, dans les petites villes j’aurai probablement plus de chance de discuter avec les habitants.
Je veux aussi me renseigner sur la gastronomie française avant de partir, car quand j’étais en France je n’étais qu’un étudiant sans le sou. Je ne mangeais que de la baguette, du fromage et des produits en conserve. Je préférais visiter un maximum plutôt que de bien manger. Maintenant que j’ai une stabilité financière, je vais bien me renseigner avant de partir sur la cuisine des régions, bien sûr il ne faudra pas que cela soit trop cher. Ou alors je gouterai du bon vin rouge ou blanc histoire de faire semblant d’être « chic ».
Je n’ai pas encore déterminé quel niveau je devais atteindre avant de partir. Je vais continuer et continuer à apprendre jusqu’à ce que je ne puisse plus marcher ou entendre, jusqu’au bout. Je pense que je vais rester à l’Alliance Française toute ma vie. J’apprends très sérieusement car je ne sais pas si un jour d’un coup je ne vais pas me décider à aller en France. Il faut que je sois prêt à tout moment. 
 
我叫William, 64歲,是退休公務員,年輕時到法國坐順風車旅遊。(英文叫hitchhike; 法文叫par auto-stop)。多年前去過法國,覺得法國人、法國的生活等都很好,法國人對我非常好,有些會請我食飯,有時還讓我借宿。當時法文很不滯,只是在香港上晚間的興趣班,學一些簡單的會話式法文 ……但在車上與法國人就無法對話,始終水平有限。但由於工作,所以學法文的計劃擱置一次又一次。相信不只法文,學習新的語言一定要用心。法文的文法跟英文不同,學法文要全心投入。
 
現在我退休了,其實學法文是我的一個願望,希望有機會再去法國,旅行等等甚麼都好,所以現在正正式式學法文。再到法國旅遊時,在Cafe、餐廳、路上踫上人都不是一句起兩句止,而可以作交流。我為的不是一紙文憑,只為完成自己的心願。
暫時未有計畫再去法國,但我必定會再去。再去的話不會去巴黎了,不會去大城市。我會選擇到小城市、旅遊區、城堡區等。與從前不同的形式,會逗留一至兩星期......到處走,坐巴士,可以有機會講法文。如果去大城市,太多遊客,當地的人未必有耐性跟我談,相反小城市的村民比較可能跟我聊。
 
我很想慢慢研究法國食物,因為年輕時去法國只是學生,經濟遊,只吃baguette芝士和罐頭。因為沒有錢,所以不會走進餐廳品嚐名菜。那時志在旅遊,為了省錢遊多些地方,吃最平的。現在財政比較鬆動,到法國會看看書,了解當地有甚麼名菜,當然又不能夠太貴。或者嚐點紅酒、白酒,裝裝高級。
現在沒有想過要讀到甚麼程度才起行。我打算一直學法文,重覆讀不同的課程,直到我無法走路的那一日,或者無法聽……我會一直待在文化協會一輩子,要有恆心,因為不知道自己甚麼時候會突然想去法國,要做好準備。
 
William, B2 students
(Interview conducted in Cantonese) 
27.09.2016