You are here

Hong Kong Arts Festival : 45 ans,129 performances, 1654 artistes

Le Hong Kong Arts Festival lancé en 1973 fête son 45ème anniversaire. Premier festival des arts de la scène de Hong Kong (opéra, musique classique, world, jazz, théâtre, danse classique et contemporaine), il opère sur un budget de 120 millions de Hong Kong dollars (14,54 millions d’euros) et s’étend cette année sur 33 jours, propose 129 performances sur 18 lieux regroupant 1654 artistes. Sa billetterie met en vente 83 532 billets pour les spectacles internationaux et 19 314 pour les spectacles locaux. Cette billetterie ne couvre que 28% de son budget, les sponsors privés et donations 32% et le reste de différents fonds du gouvernement.

Le programme étant très riche et fourni, il est impossible de le couvrir en détail, aussi ne donnons-nous dans ces pages qu’une sélection et quelques-uns de nos coups de cœur.


L'acteur Zhang Jun (l'opéra Kun)

Les opéras et concerts sont traditionnellement les gros morceaux du festival, cette année c’est le Janáček Opera of the National Theatre de Brno qui est invité (voir page 20). Mais viendront aussi le San Francisco opéra qui met en scène le grand roman classique chinois, le Rêve dans le pavillon rouge de Cao Xueqin et un spectacle très attendu de la forme d’opéra la plus ancienne et la plus influente de la Chine, l’opéra Kun, vieux de 600 ans, dans Blossoms on a Spring Moonlit Night, inspiré d’un poème de la dynastie Tang avec celui que l’on dénomme « le prince de l’opéra Kun », le grand acteur Zhang Jun.

Pour ce qui est des grands concerts, on verra l’orchestre philarmonique d’Oslo, dirigé par Vasily Petrenko (Grieg, Shostakovitch, Rachacmaninov, Sibelius), l’orchestre philarmonique Borusan Istanbul dirigé par Sascha Goetsel (Rimsky-Korkasov, James MacMillan) et l’orchestre symphonique de Cincinnaty dirigé par le français Louis Langrée (voir page 22), on note aussi le Camerata Salsburg avec le pianiste polonais Piotr Anderszewski (Mozart et Haydin), la pianiste russe Elisso Virsaladze.
Le Concerto Italiano donnera les Vêpres de la vierge 1610 de Monteverdi en l’honneur des 500 ans de sa naissance et pour les amateurs d’instruments anciens, de musique médiévale et baroque nous recommandons l’Ensemble Hirundo Maris, avec Petter Udland Johassen et Arianna Savall, la fille du célèbre Jordi Savall. Jane Birkin est de retour à Hong Kong (voir page 24) et des concerts de musiques du monde avec le celèbre joueur malien de kora, Ballaké Sissoko, la chanteuse portugaise de Fado, Maria Berasarte et le Kudsi Erguner Trio en musique soufie et ottomane. Un cocktail de jazz, love and soul avec Terry Lyne Carrington, du rock gypsie des Balkans avec le grand cinéaste couronné à Cannes et on le sait moins, musicien, Emir Kusturica et The No Smocking Orchestra.

En théâtre plusieurs pièces, entre autres the Beauty Queen of Leenane de Martin McDonagh, All My Sons de Arthur Miller, A Floating Family, une trilogie cantonaise contant l’histoire aigre douce d’une famille cantonaise depuis la réunification, la troupe française Dark circus (voir page 23), et aussi un grand succès du festival d’Avignon, The Last Supper, une comédie égyptienne absurde, provocatrice et fascinante de l’écrivain influent Ahmed El Attar.

Danse enfin, le festival ouvrira avec La Bayadère un grand classique par le Ballet d’Etat de Bavière qui dansera aussi Mixed Bill, dans un design de costumes très avant-garde. Autre grand spectacle plein d’entrain, Les ballets jazz de Montréal de Louis Robitaille, les Hong Kong contemporary jazz series. Sans oublier, La venue du Tanztheater Wuppertal (voir page 26), troupe de la très regrettée chorégraphe allemande Pina  Bausch, adulée par le public hongkongais.